Elon Musk n’est « pas sûr » de parvenir à racheter Twitter mais disposerait d’un plan B

Le milliardaire Elon Musk a affiché son intention de racheter le célèbre réseau social Twitter. Ce jeudi 14 avril, il a déclaré ne pas être « sûr » d’y parvenir, mais qu’il disposait d’une autre idée en cas de refus de sa dernière offre…

Le milliardaire Elon Musk n’est « pas sûr » de réussir à racheter Twitter, mais il a indiqué ce jeudi 14 avril qu’il avait un plan B et des « fonds suffisants » pour y parvenir, et que ses motivations n’étaient pas financières.
Le milliardaire Elon Musk n’est « pas sûr » de réussir à racheter Twitter, mais il a indiqué ce jeudi 14 avril qu’il avait un plan B et des « fonds suffisants » pour y parvenir, et que ses motivations n’étaient pas financières.

« Je pense que ça va être assez douloureux et je ne suis pas sûr d’arriver à l’acheter », a admis le patron de Tesla et principal actionnaire de Twitter, qui veut reprendre l’entreprise californienne et la retirer de Wall Street. Interviewé lors de la conférence Ted2022, retransmise en direct depuis Vancouver (Canada), il a assuré qu’il ne cherchait pas à « faire de l’argent ».

« J’ai juste une forte intuition qu’avoir une plateforme publique, largement inclusive, en laquelle on puisse avoir confiance, est extrêmement important pour le futur de la civilisation », a-t-il ajouté lors de cette première prise de parole depuis l’annonce qui secoue le monde de la tech. L’homme le plus riche au monde utilise Twitter au quotidien pour s’adresser à ses quelque 80 millions d’abonnés mais il critique aussi beaucoup le réseau, qui ne respecte pas suffisamment la liberté d’expression selon lui.

Lire aussi:  Après l'OPA, Elon Musk critique publiquement les dirigeants de Twitter